VISITE

Les motoristes européens à Arthez-d’Asson

Un site dont l’histoire est intimement liée à celle de l’Europe

mercredi 6 mai 2009 par Dominique Fournier

Arthez-d’Asson : des visiteurs européens éblouis par la forge, son histoire et son site. Une visite du site des forges par les plus grands motoristes européens à la rencontre d’innovations qui ont changé le territoire.

Le groupe réuni par Antoine Organista, expert principal du motoriste béarnais, comprenait des représentants venus d’Allemagne, de Grande Bretagne, de Suède, de Belgique, de Pologne. Il a suivi les explications de Dominique Fournier, président de l’Association Fer et Savoir-Faire.

Devant la forge

Les responsables européens des matériaux aéronautiques ont profité d’une réunion de travail à Turboméca pour visiter les vestiges de la forge d’Arthez-d’Asson fondée sous Henri IV, « établissement l’un des plus solides et des plus utiles du Royaume  [1] » qui produisit du fer pendant trois siècles. Le fer des outils nécessaire pour développer et enrichir le territoire.

L’histoire de ce site est intimement liée à celle de l’Europe.

Les représentants britanniques de Rolls Royce ont découvert la forge catalane, une technique qui résista au XIXe siècle aux hauts fourneaux britanniques fonctionnant au coke dont on fête le trois centième anniversaire de l’invention cette année. En Grande Bretagne, Abraham Darby [2], l’inventeur est un héros national.

Sur les bords de l’Ouzom on a oublié depuis longtemps Antoine d’Incamps… même s’il a été distingué par Henri IV.

L’ Italie est présente avec les trompes hydrauliques, inventées dans la région de Bergame au milieu du XVIIe siècle. Une technique, particulièrement élégante d’activer le feu, qui fut implantée à Arthez-d’Asson en 1663 !

L’Espagne est impliquée par les forgeurs d’Euskadi, l’Allemagne par ses maîtres mineurs.

Plus tard, au XXe siècle, c’est la Pologne avec de grands ingénieurs comme Joseph Szydlowski

L’évolution de ces échanges, qui ont pu être autant fraternels à l’échelle des individus que dévastateurs à celle des états a inspiré la réflexion des visiteurs. Il faut bâtir des machines, mais aussi bâtir les hommes.

Une visite éclair qui permet de ne pas oublier un passé qui sert maintenant de fondation pour les projets présents et futurs.

Cette forge, inattendue au milieu d’un magnifique paysage de montagne, est un lieu de mémoire qui peut devenir un vrai site touristique, tant pour ses vestiges et sa situation, que pour l’exemplarité de son héritage technique et humain. Elle fait pleinement partie du patrimoine de l’Europe.

Devant la maquette de la forge

Participants à la visite :

C. Small, Rolls Royce (U.K.)
K. Schreiber, Rolls Royce (Allemagne)
J.M. Drapier, Techspace Aéro (Belgique)
J.Y. Guédou, Snecma (France)
G. Sjoberg, Volvo Aero (Suède)
J. Czech, WSK (Pologne)
A. Viola, Safran (International)
A. Organista, Turboméca

et Dominique Fournier


Des sites à visiter

- ROLLS ROYCE
- SAFRAN
- SNECMA
- TECHSPACE AERO
- TURBOMECA
- VOLVO AERO
- WSK PZL-Świdnik (en polonais) ou l’article de Wikipedia : PZL

À lire

- Tristan GASTON-BRETON, « Abraham Darby, et le prix de l’acier fut divisé par deux ! », Les Échos.fr, 27 juillet 2008.

[1] Baron de Dietrich, Description des gîtes de minerai, des forges et des salines des Pyrénées, suivi d’observations sur les fers mazé et sur les mines des Sards en Poitou, première partie, 1786, Éditeurs Didot et Cuchet, 600 p., p. 390. (consultable sur : Gallica).

[2] Abraham Darby (1678-1717) fut l’inventeur de la coulée de la fonte au coke. Le remplacement du charbon de bois par le coke permit le développement de l’industrie sidérurgique en hauts fourneaux en abaissant considérablement les prix de revient de la métallurgie anglaise.
La première coulée de fonte au coke fut effectuée en 1709 à Coalbrookdale.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 749092

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’association  Suivre la vie du site Actualités   ?

Conception/Design : Stockli / Nay + Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License