FORGE

La forge d’Isale

vendredi 18 janvier 2008 par Émile Pujolle

Cette forge fut construite par Jean-Paul d’Angosse, à la fin du XVIII° siècle au plus fort du conflit avec leur rival Jean-Baptiste d’Augerot alors propriétaire de la forge de Béon voisine. Elle n’a probablement eu qu’une activité très réduite et une existence éphémère.

Navigation rapide

État actuel

JPG - 253.2 ko
Forge d’Isale
Plan de 1795

À la limite des communes de Louvie-Soubiron et d’Aste-Béon, rive droite du Gave d’Ossau, en bordure de la route départementale D 240.

Les murs des bâtiments entourant le mail et les trompes sont bien conservés, la halle à charbon ne présente que des éléments de murs. L’ouverture en forme de voûte qui laissait passer l’arbre de roue est plus réduite que celle des forges de Béon ou d’Asson.

Le canal d’adduction, de plus de 1000 m de long est encore visible sur 500 m. Il entaille sur quelques dizaines de mètres une petite falaise qu’il parcourt à mi-hauteur. Le bassin de répartition de l’eau entre les différents dispositifs techniques est bien conservé ainsi que la chute alimentant la roue hydraulique.

Cet ensemble est très envahi par la végétation.


Archives de l’Association Fer et savoir faire, Plan de la forge d’Isale, 23 fructidor an III (9 septembre 1795).


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 923035

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 3 Métallurgie  Suivre la vie du site 3 Forges  Suivre la vie du site 1 Les forges   ?

Conception/Design : Stockli / Nay + Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License